Archives pour la catégorie I. MON PARCOURS ARTISTIQUE

portrait-georges-de-cuzey

I. MON PARCOURS ARTISTIQUE

Voici une vue générale qui présente l’évolution de mon parcours artistique.

Chaque étape est développée dans les sous-rubriques accessibles depuis le menu principal du site.

I :    MÉTAL :

Je commence par utiliser divers métaux ( fer, cuivre, laiton ) pour créer des sujets figés au moment particulier d’un  de leurs déplacements.

II :   ÉLECTRONIQUE :

Exploitation esthétique des rebuts de l’industrie électro-mécanique, associés ou non au métal.

III :  LES DISQUES D’IMAGES :

Entrée dans le monde du mouvement réel : A l’occasion d’une manipulation avec un haut-parleur, je constate que la poussière qui est au fond de son cône suit les impulsions des sons qu’il émet. Je mets au point des DISQUES D’IMAGES qui déplacent des éléments expressifs au rythme de la musique.

IV : SCULPTURES ALÉATOIRES :

Révélation grâce à Tinguely des mouvements aléatoires, ou, comment en partant d’un mouvement mécanique régulier on peut obtenir des mouvements imprévisibles, donc créer ce qui a la caractéristique fondamentale d’un être vivant et travailler cette remarquable particularité dans un but esthétique.

V :    LE PREMIER PIANO A DESSINER :

En observant un élément de la mécanique qui produit mes mouvements aléatoires je constate qu’il décrit des ovales, donc un des signes fondamentaux du dessin. J’imagine un instrument qui délivrerait tous les signes fondamentaux du dessin en tapant sur les touches d’un clavier. Il fonctionnerait dans un but graphique comme le fait un piano dans un but musical. J’appelle ce générateur de signes Piano à Dessiner. L’aventure de la mise au point du premier prototype a duré vingt ans. Je dispose enfin aujourd’hui d’un instrument, le PIADESS, qui réalise complètement mon idée. Il n’existe aucun autre instrument de ce genre par ailleurs. Un monde d’expériences nouvelles s’offre à moi.

VI :  TABLEAUX CINÉTIQUES :

Parallèlement, et très accessoirement, j’étudie les effets d’illusion de mouvement produits par la technique qu’utilise Vazarely dans ses tableaux, soit une certaine façon de construire avec des progressions une image fixe qui semble mobile. J’estime que j’innove insuffisamment dans ce domaine. Je m’y intéresse donc faiblement !

VII :  LE FLUX ET SES VARIATIONS

Dialogue avec un flux puissant issu du point de départ d’une œuvre. Une autre façon de raconter une histoire.

VIII : AUJOURD’HUI

Je consacre l’essentiel de mon temps à explorer les possibilités du Piano à dessiner.

Accessoirement, je crée mécaniquement des mouvements aléatoires à voir en lumière noire et des sculptures statiques traversées par un flux.